Elections : cadeaux (suite)

Boulogne Billancourt à la pointe de l’information! (En effet, le maire aime souvent proclamer qu’on est les meilleurs! Exceptionnellement, dans ce cas : c’est vrai.) Nous voici à l’honneur sur France Inter, ce 27 février, à 7H13, dans le Journal Des Municipales qui manifeste aussi un grand étonnement.

Nous avons voulu aussi en savoir plus sur le petit cadeau… Voici ce qui était envisagé : Un livret du citoyen + une clé USB + un chèque cadeau de 15 €… Après le buzz provoqué par notre article, le maire aurait décidé de retirer le chèque cadeau. Les nouveaux électeurs pourraient nous en vouloir.

 Chèques cadeaux : Le maire en achète de deux sortes : pour la fête des mères et pour les bacheliers de l’année. Les publics étant différents, les types d’achat possible sont différents. Aux mères les nappes et les bibelots, et aux jeunes le Hi Tech etc… Compte tenu de la cible des nouveaux électeurs, c’est sans doute sur le quota de 50000 € maximum d’achat pour les bacheliers que ces chèques cadeaux auraient été prélevés. En effet, le montant des achats est en constante augmentation depuis 2009 (15000 €) à maintenant mais sans atteindre ce plafond, qui n’a peut-être pas été sur-évalué innocemment lors du dernier marché passé en 2012 pour un an renouvelable 3 ans de suite. Ce marché m’avait semblé susceptible de générer du « clientélisme », c’est pourquoi j’avais refusé de prendre part au vote de la commission d’appel d’offre. Le représentant de la gauche n’avait pas non plus pris part à cette décision. En effet, si je suis attachée à la réussite scolaire et favorables à une récompense d’estime aux bacheliers, l’attribution de chèques de 150€ (mentions TB)  à 30 € sans mention, ne me paraissait pas opportun et j’aurais préféré que ce budget fut plus généralement réservé à des mesures de réussite éducative pour tous… de façon à accroitre les réussites.

8 comments for “Elections : cadeaux (suite)

  1. NOEL
    27 février 2014 at 10:17

    Combien attendent-ils de nouveaux électeurs ?
    Moi, nouvel électeur, j’aurais trouvé étrange qu’un maire me donne de l’argent, quelle que soit la somme.
    Quand des amis viennent dîner une première fois chez moi, je ne leur donne pas de l’argent pour m’assurer qu’ils reviennent.
    Ils seraient choqués de se faire acheter 🙂
    Il suffit de ne pas leur servir du faisandé au premier dîner.

    Donc, le plus choquant reste le manque de savoir vivre flagrant, de respect.

    Sans pour autant oublier, comme vous le dîtes, que tout ce s’achète pas … acheter des voix électorales est purement anticonstitutionnel !

  2. Agnès Bauche
    27 février 2014 at 10:51

    Les électeurs font encore ce qu’ils veulent dans l’isoloir. Sûr. Ce n’est pas comme ça que le candidat maire raisonne.
    Et, l’occasion de leur servir une dégustation, c’est lui seul qui l’a, car il est le seul a avoir la liste des nouveaux électeurs, et les salons d’honneur et le reste. Alors, les cadeaux… C’était vraiment trop. Mais ça décrit profondément le fonctionnement du personnage.

  3. philippe
    28 février 2014 at 11:49

    Baguet vient de publier son programme, à défaut de ses colistiers.

    Tout est beau, tout est bien, Boulogne Billancourt ça baigne, et l’avenir est rose!

    Tout est communication en effet, et Baguet doit penser que sa tronche souriante avec les investitures des partis, feront l’élection.
    Moins il parle (à une salle non contrôlée et hétérogène) mieux ça marche!

    Donc il parle à des groupes sélectionnés, ici les nouveaux électeurs, il leur fait des cadeaux à nos frais, et emporte aisément leur enthousiasme….et leurs votes.

    Merci de contribuer au réveil des boulonnais!
    Merci de nous priver de ce petit génie de l’ile Seguin (comme on disait d’un célèbre tyranosaure des Carpates)
    de ce spécialiste des vessies devenues lanternes,
    de cet incompétent décideur de l’avenir de Boulogne Billancourt!

    Son programme est une insulte à l’intelligence,
    une présentation « bisounours » d’un vrai naufrage de gestion locale.

    Débarrassez-nous !!!!

  4. Agnès Bauche
    28 février 2014 at 12:26

    Nous ne sommes pas candidates. Mais débarrassez-vous. Il ne tient qu’à vous… faites voter pour les bons candidats, l’un soutenu par Juppé qui vient le 4 mars à Boulogne et l’autre soutenu par Badinter. Là c’est de la vraie politique, pas un conte de fées ou, pour certains, un film d’horreur.

  5. Laureau
    3 mars 2014 at 8:13

    Bonsoir,

    Pour revenir sur les bacheliers.
    Pourquoi ne pas avoir plutôt versé cet argent aux écoles primaires qui contrairement aux lycées sont gérées par la Municipalité ? Un écran numérique, un ordinateur, une imprimante, l’accès au wi-fi aurait fait le bonheur des professeurs d’école.

    Quant aux lycées, Ils sont gèrés par la région, il aurait été plus logique qu’elle gratifie les bacheliers, comme le conseil général aide les collégiens par le Pass 92…

    À suivre

  6. philippe
    7 mars 2014 at 11:36

    Le dépôt des listes aux municipales était hier soir à 18h00
    Je présume que la liste Baguet fut déposée?
    Pourtant elle ne figure pas sur son site de campagne.
    Tant de déçus que ça?

  7. Agnès Bauche
    7 mars 2014 at 1:45

    Mais des heureux aussi… Marc Fusina, le plus ancien élu de la ville après Baguet, figure sur sa liste et m’a confié, ce matin qu’il s’attendait à être maire adjoint aux sports. Belle trajectoire, du parti socialiste au front de gauche… Finir sur une liste UMP-UDI-MPF-abonnés au gaz etc… Tout ceci explique qu’il se soit éclipsé au moment du vote du budget lors du dernier conseil municipal. Il n’a donc pas voté contre comme ses collègues de la gauche, les Boulonnaises indépendantes et le groupe UPBB. Ce petit manège ne m’avait pas échappé… En politique, un individu qui rejoint votre liste est un « converti », un individu qui rejoint la liste d’un concurrent est un traitre. Nous laisserons les anciens et les nouveaux collègues de Marc décider du qualificatif adapté… Et ce, pendant 6 ans, où il faudra voter avec les nouveaux complices qu’il s’est choisis. Si cette liste gagnait, les indemnités d’adjoint (2750 € net de charges et d’impôt + indemnités éventuelles de conseillers communautaires) pourraient assurer une certaine fidélité. Pendant le mandat qui s’achève, les indemnités des conseillers municipaux étaient de 243.11€, mais ceux de la majorité de Baguet avaient une indemnité de 600 €… contester une décision du maire exposait à perdre cet avantage… 6 l’ont pourtant fait, dont 5 adjoints… (la dernière, partie en toute extrémité, fin 2013, avait moins le sens du sacrifice).

  8. philippe
    7 mars 2014 at 3:01

    Ce que vous racontez est peu ragoûtant!
    Votre Fusina est dans la définition de base de Coluche (que je laisse à vos lecteurs le soin de trouver, pour ne pas risquer le qualificatif insultant….)

    Je vous rappelle le mot d’ordre de la MAFIA, à prendre successivement
    – je contourne
    – j’achète
    – je tue

    Fusina n’a vraiment pas risqué sa vie!
    Vous par contre, les Boulonnaises Indépendantes, personne ne semble vous avoir sollicitées.
    C’est revigorant pour l’éthique, triste pour Boulogne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti robots * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.